Doctor's Review: Medicine on the Move

June 28, 2017

© Lightspring/ Shutterstock.com

Bookmark and Share

Depression facts and fallacies / La dépression : les faits et les idées fausses

Test your knowledge / Évaluez vos connaissances

Reviewed by Dr Toba Oluboka, MD, FRCPC; Site Chief Addiction and Mental Health Services, South Health Campus, AHS, Calgary; Assistant Clinical Professor, Department of Psychiatry, University of Calgary, AB


Faire défiler pour la version française

1. True or false? According to current Canadian guidelines, routine screening in primary care of all patients at average or high risk for depression is an effective strategy.


2. Recommended laboratory tests that can help to assess and diagnose MDD by ruling out other modifiable causes include: (For multiple-choice questions, choose all the answers that apply.)
a) dexamethasone suppression
b) thyroid-stimulating hormone (TSH) levels
c) vitamin B12
d) complete blood count (CBC)


3. Depression is challenging to manage in seniors because...
a) diagnosis can be confounded by the overlapping of symptoms with those associated with other conditions such as arthritis, heart disease, cancer, neurologic diseases, dementia, etc (common in older people).
b) it is a normal part of aging and does not benefit from specific treatment.
c) antidepressants are not effective in this patient group.
d) antidepressants are not recommended because the side effects are too risky.


4. True or false? Use of electroconvulsive therapy (ECT) is controversial and is not recommended except in cases where patients have severe psychotic symptoms or are at high risk of suicide.


5. Optimal strategies to deal with sexual side effects of antidepressants are:
a) Wait to see if they resolve on their own.
b) Reduce the antidepressant dose.
c) Switch to another antidepressant.
d) Add an agent to counteract the side effects or to enhance sexuality.


6. Symptoms and/or factors that can help distinguish antidepressant discontinuation syndrome from depression relapse include:
a) dizziness, headache
b) sleep and mood changes
c) rapid reversal upon reinitiation of antidepressant
d) cravings
e) nausea


7. High rates of early antidepressant discontinuation are due mainly to:
a) improvement of symptoms
b) adverse effects
c) fear of addiction
d) sense of shame associated with succumbing to depression


8. The following are not risk factors for depression recurrence:
a) younger age
b) residual symptoms
c) early response
d) comorbid medical and/or psychiatric conditions
e) severe or difficult-to-treat episodes



Version française

1 Vrai ou faux ? Selon les lignes directrices canadiennes, le dépistage systématique en soins primaires de tous les patients présentant un risque moyen ou élevé de dépression est une stratégie efficace.


2. Les analyses de laboratoire qui peuvent contribuer à l’évaluation et au diagnostic du TDM en éliminant d’autres causes modifiables possibles sont les suivants : (Pour les questions à choix multiple, choisissez toutes les réponses qui s’appliquent.)
a) test à la dexaméthasone
b) thyréostimuline (TSH)
c) vitamine B12
d) formule sanguine complète


3. La dépression est difficile à gérer chez les personnes âgées car…
a) le diagnostic peut être faussé en raison des symptômes communs à la dépression et à d’autres troubles tels que l’arthrite, la maladie cardiaque, le cancer, les maladies neurologiques, la démence, etc., qui sont répandus chez les personnes âgées.
b) il s’agit une partie normale du vieillissement et aucun traitement particulier n’est requis.
c) les antidépresseurs ne sont pas efficaces pour ce groupe de patients.
d) les antidépresseurs ne sont pas recommandés étant donné le risque élevé des effets indésirables.


4. Vrai ou faux? La thérapie électroconvulsive (TEC) suscite la controverse et n’est pas recommandée sauf pour les patients présentant de graves symptômes psychotiques ou un risque élevé de suicide.


5. Les stratégies optimales de prise en charge des effets indésirables des antidépresseurs sur le fonctionnement sexuel sont les suivantes :
a) attendre et voir si le problème se règle de lui-même.
b) réduire la dose d’antidépresseur.
c) changer d’antidépresseur.
d) ajouter un autre médicament pour contrer les effets indésirables ou améliorer la vie sexuelle.


6. Les symptômes et autres facteurs permettant de distinguer le syndrome d’arrêt de l’antidépresseur d’une rechute sont les suivants :
a) étourdissements, maux de tête
b) changements dans le sommeil et l’humeur
c) changement rapide à la reprise de la médication
d) état de manque
e) nausée


7. Les taux élevés d’arrêt précoce des antidépresseurs sont principalement attribuables aux facteurs suivants :
a) l’amélioration des symptômes
b) les effets indésirables
c) la crainte d’une accoutumance
d) le sentiment de honte associé au fait de succomber à la dépression


8. Les facteurs suivants n’augmentent pas le risque d’une rechute de la dépression :
a) jeune âge
b) symptômes résiduels
c) réponse précoce
d) comorbidités médicales et psychiatriques
e) épisodes graves et difficiles à traiter

This article was accurate when it was published. Please confirm rates and details directly with the companies in question.

Comments

Post a comment